08 janvier 2007

Le cinéma

Le cinéma :      

Ce sont les accords Blum-Burns, qui permirent la diffusion des films américains en France, celle-ci contrainte d’ouvrir ses salles à un maximum de films en tout genre en provenance de Etats-Unis. Ce fut un moyen pour les Etats-Unis de diffuser abondamment des images de « l’American way of life », développant ainsi l’idée de « l’idéal américain », le rêve américain, et de développer pleinement l’industrie cinématographique Hollywoodienne.

Le cinéma d’avant guerre était essentiellement un cinéma français, en difficulté. Après 1945, le cinéma en France connaît une déferlante de films américains.

Le cinéma américain connaît un tel succès que des mesures ont étés nécessaires pour soutenir le cinéma français qui n’arrive pas à retrouver son succès d’avant guerre : le centre national de la cinématographie est crée et à partir de 1948 une taxe est prélevée sur chaque billet d’entrée pour aidé au redressement de l’industrie du cinéma français et l’aidée à lutter contre ce géant Hollywoodien. En effet, 9 films projetés sur 10 sont en provenance des Etats-Unis. Dans les années 50, grâce au cinéma américain, les entrées en salles battent des records avec environ 400 millions d’entrées par ans. De plus dans les années 50 60 le cinéma américain connaît son âge d’or : il est diversifié et plaît au public de par ses success stories en tout genre ou encore par le cinéma dit moderne qui vise à reflété le monde « tel qu’il est » et de traiter de sujets d’actualité (jeunesse, crises), poursuivi plus tard par le cinéma underground dans les années 60 celui traitant des mouvement social de l’époque.

Depuis les années 30, répandu en France de l’après guerre jusque dans les années 60, un des genres majeurs du cinéma américain est le Western. Il rejoue la conquête de l’ouest et « l’american dream ». Parmi les western les plus célèbres on compte « la chevauchée fantastique », produit en 1939, avec le célèbre John Wayne et dans lequel la majorité des scènes sont tournées à Monument Valley dans l’Utah, paysage typique des western. On peut aussi nommer «règlement de comptes à ok corral » en 1957.

la_chevauch_e_fantastique                                        monument_vallley

Citons aussi le dessin animé, qui se développe en France et s'adresse à tout public, particulièrement grace à Walt Disney, avec par exemple Bambi, sortit en 1942 ou encore Alice au pays des merveilles en 1952 issu du comte de Lewis Caroll.

            

Dans les années 50 la science fiction à été grandement exploitée au cinéma. Bien que ce genre soit né en Europe e sont les Etats-Unis qui l’exploiteront le plus et lui donneront son age d’or. Ce genre vise à imaginer le futur en y introduisant des éléments fantastiques ou inquiétants pour la plupart du temps. Le scénario était souvent le même : des extraterrestres qui envahissaient le monde, et les Etats-Unis qui le sauvait à la fin. On peut citer " l'invasion des profanateurs de sépulture " en 1955 ou encore « Star Trek » en 1951.

star trek

Mais les années 50 sont aussi les années du culte de la star, les acteurs deviennent des vedettes très populaires. Ces sont les années d’Elvis, Marylin, ou James Dean ; des acteurs devenus des légendes.

Marilyn Monroe, New York, 1954 art print by Matthew Zimmerman       marilyn monroe

Dans les années 60, se développent les comédies musicales filmées qui reflètent en musique la vie des adolescents de l’époque et aime particulièrement se situer dans les high school américaines. On connaît le très célèbre Grease produit en 1974 mais dont la scène se passe dans les années 50. Il y eut aussi West Side Story, une histoire d’amour transporté dans le New York des années 50.

grease                          west_side_story_2

Bien, que dans les années 60, le succès des films américains décline, on la naissance des films gore et de bons films inquiétant tels que « les oiseaux » de A. Hitchcock en 1963 ou encore « Rosemari’s baby » en 1968.

les_oiseaux

Au cours de ces décennies le cinéma Hollywoodien devient le reflet de la société américaine, avec ses angoisses (retranscrites dans les films de science fiction ; angoisses suscitées par la bombe atomique), de ses désirs et ses rêves (avec les success stories ou chacun à sa chance de réussir), ou encore de sa vie (avec les comédies musicales réalistes ou dans le cinéma underground reflétant les crises et les révoltes de la jeunesse).

James Dean   images            

Un des acteurs qui a très sûrement marqué la jeunesse, autant Américaine que Françaises de l’époque fut l’acteur américain James Dean. Il est considéré comme le symbole de la jeunesse en désarroi des années 50.

James Dean est né aux Etats-Unis, dans l’Indiana, le 8 février 1931. Il commence sa carrière d’acteur en tournant une pub pour Pepsi Cola, puis il quitte l’université afin de se consacrer pleinement au cinéma. Il suit des cours de comédie à New York et appairait dans diverses séries télévisées.

Il joue également au théâtre ou il connaît un grand succès à Brodway ou à New York. Il tourne ensuite dans différents films peu connus. C’est son rôle dans le film « a l’est de l’éden » qui le rendit célèbre. Il poursuivi sa carrière avec son plus grand succès, « La fureur de vivre » (« Rebel without a cause ») sortit en 1955, le film qui bouleversa les adolescents de l’époque. Il y interprète Jimmy Stark, un adolescent à problèmes, qui déménage dans une nouvelle ville. Alors qu’il cherche à s’intégrer et retourner dans la bonne voix, il est mis à l’épreuve par une bande de son lycée. Il exprime la rébellion des adolescents des années 50. Il joue aussi un rôle important avec le rock’n’roll, pour l’aider à devenir un phénomène.

rebel_without_a_cause_2                   James_Dean_i_Rebel__102503a         

James Dean à énormément influencé la jeunesse et laissé une trace importante dans le monde du cinéma de par son talent.

Il mourut le 30 septembre 1955 d’un accident de voiture alors qu’il terminait le tournage du film « Giant », à l’âge de 24 ans. Comme pour Marylin, certains disent que cette mort prématuré l’a aidée à devenir une légende.

Debeausse Lucie

Posté par tpe_mlk à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le cinéma

Nouveau commentaire